L'Accenteur Mouchet

Publié le par Claude

Accenteur Mouchet
Accenteur Mouchet

Article mis à jour le 08/08/2015

Cet oiseau possède la taille d'un rouge-gorge, mais il a un bec plus fin et une silhouette plus élancée. Il rappelle également le moineau domestique par son dessus brun rayé. Il est d'ailleurs souvent confondu avec ce dernier en raison de sa coloration et de sa familiarité. L'accenteur mouchet présente une tête gris bleuté avec des parodiques et une calotte légèrement nuancées de gris brunâtre. La poitrine affiche une teinte similaire. Les pattes sont brun-rouge, la queue ne porte pas de marques blanches. Par contre, les grandes couvertures sont marquées de fines taches pâles qui forment parfois comme une étroite barre alaire. L'ensemble du plumage donne l'impression d'être uniformément coloré et assez sombre, excepté la partie inférieure de la poitrine et le ventre qui sont éclairés de blanc. Les jeunes sont fortement rayés dessus.

L'Accenteur Mouchet
L'Accenteur Mouchet

Habitat : En Europe du Nord, cet oiseau fréquente les boisements de conifères, les forêts mixtes et de feuillus avec clairières, coupes et fourrés épais. Il s'installe également dans les jeunes plantations d'épicéas. En Europe Moyenne, on le trouve dans les parcs, les jardins, les cimetières, les haies et les broussailles touffues. Son aire de répartition s'étend en Asie Mineure et dans presque toute l'Europe sauf l'extrême nord et l'extrême sud. Les populations qui vivent dans l'ouest et le sud sont sédentaires, celles qui vivent le plus au nord sont migratrices et hivernent dans le centre de l'Europe ou dans la région méditerranéenne. En France, cette espèce est répandue partout sauf sur le littoral de la Méditerranée. 

Comportements : L'accenteur mouchet se tient souvent bien en vue et en hauteur lorsqu'il chante, sinon il vit caché et peut être assez difficile à découvrir car il disparaît sous le couvert à la moindre alerte, d'un vol brusque et légèrement bondissant. Dans les régions où il est migrateur, l'accenteur mouchet revient en mars-avril et repart tardivement entre septembre et décembre. 

Vol : Allures et vol de fauvette mais démarche lente et traînante avec secousses fréquentes d'une ou des deux ailes. 

Nidification : Le nid est placé à moins d'1,5 m du sol dans un buisson ou un arbuste, (souvent un petit conifère). Il se compose de mousse et d'herbes sèches, avec un soubassement de quelques brindilles. L'intérieur est garni de crin, de sporanges, de mousses, d'herbes fines et rarement de plumes. La femelle couve 3 à 6 œufs turquoise vif pendant 13 à 14 jours. L'accenteur mouchet peut se permettre d'avoir des œufs aussi colorés, car le nid est placé dans un endroit sombre où le camouflage a moins d'importance que chez les oiseaux qui nichent à découvert. Le séjour au nid dure 10 à 14 jours. Les jeunes sont surtout nourris d'insectes et quittent généralement le nid avant d'être complètement emplumés. Le couple mène généralement à terme deux nichées par saison. Sa vie amoureuse est assez étonnante : les accouplements extraconjugaux et les trios sont courants. 

Régime : Sa diète varie selon les saisons : en été, il capture des insectes au sol ou dans la végétation basse. L'accenteur mouchet n'attrape jamais d'insectes en vol, mais lorsqu'il explore les taillis, il récolte tous les mets de choix qu'il peut trouver. Son bec étroit témoigne d'ailleurs de la grande proportion de nourriture animale de son régime alimentaire, même si cela n'est vrai qu'au printemps et en été. En hiver, il se nourrit presque exclusivement de petites baies et de graines. En effet, l'élément végétal prend une importance particulière en hiver, lorsque les oiseaux ne rencontrent que rarement des invertébrés au stade quiescent. 

 

Accenteur Mouchet lors de son chant

Accenteur Mouchet lors de son chant

Publié dans Ornithologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article