Souvenir d'une soirée de brame

Publié le par Claude

Un chevrillard en lisière de forêt
Un chevrillard en lisière de forêt

La deuxième quinzaine de septembre correspond au début du brame des cerfs.

Chaque année cela me rappelle des souvenirs comme s'ils dataient d'hier.

Attiré par ce cervidé exceptionnel et voulant écouter et avec beaucoup de chance aussi observer le brame, je décide d'aller dans le secteur d'Oberhaslach, où les cerfs ont l'habitude de se regrouper sur un pré ou sur la place de brame.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Arrivé de la place, je gare ma voiture à discrètement et me préparer à écouter les moindres bruits Qui proviennent de la forêt. La météo est calme, il fait frais et le trafic routier à proximité commence à être de plus salle ainsi faible. Je m’installe sur un mirador dont la porte et les fenêtres sont ouvertes. La vue est belle et le coucher du soleil la rende encore plus agréable. En face de moi une grande prairie bien rase, et l'herbe n'est très verte. Je me dis que cela ne doit pas être très appétissant pour les grands cervidés, mais j’attends de voir.

Cela fait maintenant, plus d'une heure que je te suis assis dans le mirador sous les chênes et pas le moindre animal et de bruit. Rien de rien, quand soudain, j'aperçois au loin l'animal qui broute paisiblement en lisière de la forêt.

Rien d'exceptionnel il s'agit d'un chevreuil, quand à l'autre bout du pré un autre chevreuil sort du couvert et avance dans sur le pré. Il ne semble pas être seul, derrière lui un autre animal, mais plus petit s'aventure sur la prairie. Il doit s'agir d'un chevrillard qui suit sa mère.

A défaut de cerfs, j'observe, les trois animaux qui sont tous debout les oreilles en éventails, mais pour quelle raison?  Très vite j’ai la réponse à ma question, puisque j'entends le bruit du gravier du chemin forestier. C'est un joggeur qui vient vers moi, et qui sorte du cœur de ce massif forestier. Il est environ 20h et passant devant le mirador et il regarde en ma direction, en pansant certainement que je suis chasseur. Mais les animaux ont pris la fuite et se sont mis à l'abri  des regards.

Je continue à scruter la lisière du bois avec l'espoir d'y voir d'autres animaux, Mais rien!

Le soleil s'est déjà couché derrière le massif forestier en face de moi, et la nuit tombe petit à petit et toujours rien de nouveau. Je continue à regarder vers la lisière avec de moins en moins d'espoir d'y apercevoir une biche ou deux, et peut-être même un cerf coiffé.

Inespéré,  au loin dans le massif forestier le timide brame d'un cerf, et c'est le retour au calme!

Le temps passe et voilà à ma droite, là où je ne m’attendais vraiment pas à voir quoi que soit, quatre cervidés commencent à brouter. Ils sont à une cinquantaine de mètres de moi, mais il fait déjà trop sombre et je ne arrive pas à les identifiant, juste à différencier par leurs tailles.

Tout en continuant à s'alimentant, lls avancent et se rapprochent de mon poste d'affût, où je reste sans bouger. Ils sont maintenant devant moi à une trentaine de mètres et je les entends même brouter quand soudain tout s'accélère avec une petite course poursuite entre deux animaux.

Le plus grand, fait vibrer la forêt par le son puissant et rauque du brame. 

Je suis aux anges, c'est l'événement que j'avais souhaité voir, mais aussi entendre, mais je ne sais pas pour quelle raison les animaux s'éloignent assez rapidement pour pénétrer dans la sombre forêt.

J’attends leur retour des animaux mais en vain,  alors je décide de descendre de mon poste d'affût et de rejoindre mon véhicule.

Sans bruit je m'approche de ce dernier avec toujours un dernier espoir de pouvoir encore entendre un cerf, mais plus rien. 

Je démarre ma voiture et quitte le lieu avec dans ma tête, une multitude d'images d'une scène des plus naturelles, mais oh combien marquante.

 

 

 

Mes remerciements vont à Gérard, qui m'a aimablement autorisé à publier ses photos des cerfs.

Je vous inviter à visiter son blog: http://visions.over-blog.com/album-1789520.html

Publié dans Nature, Récits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article