Captures de chauves-souris

Publié le par Claude

Captures de chauves-souris

Dans le cadre du projet autoroutier très controversé du GCO (Grand Contournement Ouest de Strasbourg, qu’une petite équipe de naturalistes capture des chauves-souris pour identifier les différentes espèces présentes sur et à proximité du tracer routier.

J’ai la grande chance d’assister et de superviser ces travaux.

Mode d'emploi:

C'est à l'aide de filets à poches très fins que les captures peuvent se faire dans des endroits choisi avec minutie par les spécialistes. Les filets sont installés près des cours d’eau à l'aide de canne à pêche et peuvent atteindre plusieurs mètres en hauteur mais aussi en longueur.

Une fois les diverses installation en place, les tournées de contrôle des filets s'organisent entre les participants.

C'est à l'aide de lampes frontales que les naturalistes travaillent pendant plusieurs heures pour d’abord récupérer les petits mammifères.

Toutes les captures font ensuite l'objet d'un contrôle minutieux du standard. Conformément à un protocole très précis, les captures sont mesurées, pesées, et sexées. Ces travaux d’enregistrement permettent d'identifier avec exactitudes les petits mammifères.

C'est comme cela que pour l'instant 5 espèces ont pu être identifiées.

Une femelle allaitante de l'espèce "murin de natterer" a été muni d'un émetteur vhf afin d'essayer de trouver la colonie de reproduction.

C’est en sachant qu’une chauves-souris peut s’éloigner de son dortoir de 2 à 8 km dans la même nuit, qu’il est utile d’utiliser cette technologie afin de retrouver le signal de l’émetteur. Cela a été le cas puisque 24 heures plus tard le signal a été retrouvé dans une grange vide.

A suivre....

Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article