Une action pour la biodiversité au verger!

Publié le par Claude

Mon verger vieillissant méritait depuis de 2-3 ans un renouvellement de certains fruitiers. 

Malheureusement le dossier du futur Contournement Ouest de Strasbourg et le futur aménagement foncier me laissait perplexe sur l'avenir de cette parcelle. 

Malgré le flou actuel sur ces deux dossiers, j'ai pris décision d'acquérir et de replanter quelques jeunes fruitiers. C'est un réel risque financier puisque je peux tout perdre avec l'aménagement foncier bien que ce verger est situé dans une zone que nous souhaitons protéger et même développer pour des vergers. (1)

Mais ma décision pourrait aussi m'être bénéfique si ma parcelle ne sera pas déplacée. A ce moment-là mes fruitiers auront gagné 3-5 ans et pourrons donner les premiers fruits.  

C'est chez un horticulteur renommé en Allemagne que mon choix s'est porté sur des fruitiers à demi tiges.

  • 2 mirabelliers dont 1 sera planté dans mon jardin. 

Choix des variétés: Mirabelle de Nancy et Miroma

  • 2 quetschiers 

Choix des variétés: Harmona et Jofeza

Après avoir bien aéré le sol et y avoir rajouté du terreau horticole, il restait à y installer l'arbre, un tuteur et à tasser la terre.

Le sol étant toujours très sec dans le secteur j'envisage un apport d'eau lorsque je vais installer les protections contre les chevreuils qui viennent souvent présents sur le secteur. 

Les petits troncs des fruitiers semblent attirent souvent cette espèce qui en plus de s'y frotter pour les brocard, aiment aussi profiter des jeunes bourgeons.  Sans protections ces arbres n'auront pas beaucoup de chance d'évoluer.  

C'est avec du grillage et des piquets de récupération que je vais donc protéger mes jeunes arbres. 

Avec cette protection très large, les branches basses seront aussi à l'abri des éventuels abroutissements.

Voilà le résultat définitif...

Publié dans Vergers, jardin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article