24 heures avec les chamois...

Publié le par Claude

Cela faisait quelques mois que j'envisageai d'aller dans le massif Vosgien pour y faire de la photo des chamois.  Après quelques recherches sur le net la décision est prise d'aller au Hohneck et même d'y passer la nuit. 

Après quelques préparatifs me voilà parti à l'aventure avec de nombreuses questions qui me trottent dans la tête. 

En cours de route je fais une petite boucle par le Tanet et le Lac Vert.

C'est après plus de 2 heures de route que j'arrive au sommet du Hohneck avec une altitude de 1363 m, avec une surprise de taille, la foule de touristes et de randonneurs! 

Bon, la météo est de la partie et je vais profiter du panorama pour faire du repérage pour l'objectif que je m'était fixé. C'est donc autour du restaurant que je me promène et apprécier les lieux et de l'air rafraîchi par un petit vent. 

C'est sur des sentiers rocheux que je me ballade tranquillement avec comme première décision, celle ne pas m'engager sur des pentes dangereuse avec mon matériel photo. Le risque d'une chute est très grand, donc prudence. 

Je profite de la brasserie du lieu pour aller me restaurer tranquillement mais aussi pour me renseigner sur les lieux propices pour observer et photographier des chamois. Le restaurant commence à se vider et je profite pour poser mes questions à la serveuse.  C'est bien aimablement que cette dernière me donne quelques conseils. Merci! 

J'ai bien retenu qu'il était inutile de chercher plus loin et c'est pourquoi j'ai pris mes jumelles pour essayer de trouver l'espèce que je convoitais tant.  Vers 14h40 et avec l’œil aiguisé je vois au loin le premier chamois couché sur un rebord d'une falaise. Un peu plus loin je rencontre un premier photographe qui essaye d'immortaliser la scène.  Nous échangeons quelques mots et décide donc également de tenter ma chance, mais pour cela je dois remonter à la voiture pour y récupérer mon Nikon. 

Retour sur place le chamois est toujours en posture d'équilibriste pour y faire sa sieste. C'est avec mon ami photographe qui me dit qu'il habite à Obernai donc à 20 km de chez moi que nous entamons une approche de la falaise, mais sans pour autan prendre des risques inutiles.  Il est près de 15h et les déclencheurs de nos D500 crépitent pour nos premiers clichés. 

Avec mon 600 mm complété d'un doubleur j'ai réussi le pari qui était loin d'être gagné au vu de la distance qui me séparait du chamois.  

Avec cette première rencontre le temps passa bien plus vite, mais le nombre de randonneurs augmentait encore à vue d’œil. 

Malgré cette foule, c'est vers 15h20 que le chamois a décidé d'aller se dégourdir les jambes et d'aller brouter au pied de la falaise. 

Pour ma part, j'ai continué à scruter le lointain fond de la vallée à la recherche d'autres animaux et je n'étais pas en reste.  Plus le temps passait plus il y avait des chamois qui sortaient des couverts. Rien que cette observation était un réel plaisir pour moi. 

Pendant ce temps des nuages apparaissaient et me faisaient perdre le sourire, mais c'était de courte durée car le nombre d'animaux dans le massif ne faisait qu'augmenter et les nuages laissaient à nouveau passer les rayons de soleil.

Une mère avec son petit et bien plus encore...

L'apprentissage sur un terrain compliqué...

très compliqué, mais pas pour eux!

C'est ainsi avec des dizaines de clichés inespérés que j'ai terminé ma journée....

Alors qu'il était déjà 21h40 et que les promeneurs étaient encore très présents, les chamois étaient de plus en plus nombreux à remonter vers la crête du Hohneck. 

Cela promet pour le lendemain matin, mais avant il fallait diner et dormir.  Pour cela j'avais tout prévu dans ma voiture dans laquelle j'allais donc passé la nuit. Vers 3h du matin j'ai été réveillé par quelques gouttes sur la carrosserie, mais rien de bien grave. 

A 5h, il fallait que je remettre un peu d'ordre dans mes affaires et me préparer pour de nouvelles rencontres insolites. 

Peu de temps après 3 photographe arrivaient sur le site.  Pour l'un d'entres eux,  j'avais tout de suite l'occasion de faire ma première BA de la journée. 

Le ciel s'éclairssissait doucement mais une sans grande et belle luminosité, mais toutefois le moment était venu de partir à l'aventure. 

Après quelques dizaines de mètres les premiers chamois broutaient tranquillement en face de moi.  Je vais tenter...

C'est pas le top, mais de toute façon c'est toujours mieux que rien.

Il est temps que la luminosité vienne m'aider...

Voilà qui est nettement mieux, mais pourvu que cela dure...

Tout comme les autres photographes sur place j'approchais les animaux en rampant, pour prendre des clichés en position couché.

Et voilà enfin un rayon de soleil et donc un contre jour a gérer, mais l'essentiel était proche de moi, que demander de plus? 

et soudain tout s’enchaîne avec une alternance de luminosité...

Voyons le résultat....

Fin de la première série matinale
Fin de la première série matinale
Fin de la première série matinale
Fin de la première série matinale
Fin de la première série matinale
Fin de la première série matinale
Fin de la première série matinale
Fin de la première série matinale
Fin de la première série matinale
Fin de la première série matinale
Fin de la première série matinale
Fin de la première série matinale
Fin de la première série matinale
Fin de la première série matinale
Fin de la première série matinale
Fin de la première série matinale
Fin de la première série matinale

Fin de la première série matinale

Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.
Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.

Voilà la fin, enfin presque, de mon aventure au Hohneck.

C'est sous quelques gouttes de pluie et après plus de 2 heures de rencontres inédites que se termina ces 24 heures avec les chamois. 

Il est vrai que j'ai été comblé par la présence d'un impressionnant nombre de chamois qui souvent sont venus poser devant l'objectif, mais aussi par une météo clémente. 

Le retour vers le domicile s'est fait avec plein de souvenirs inoubliables. 

Au plaisir de lire vos commentaires. 

Retrouvez aussi ces clichés et bien d'autres sur :  https://www.flickr.com/photos/150282055@N04/albums

A très bientôt....

Et pour terminer celui-ci me fait les honneurs, merci....

Et pour terminer celui-ci me fait les honneurs, merci....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article